Très chère mère

Très chère mère
Cliquez l'image pour agrandir


Feuilletez cet ouvrage
Les extraits des oeuvres disponibles en feuilletage en ligne sont destinés à des fins de consultation seulement et ne doivent en aucun cas faire l'objet d'un autre type d'exploitation (incluant la reproduction ou la projection en classe à des fins pédagogiques).
Très chère mère
Auteure : Éva Böröcz

ISBN : 9782896479948 | Nombre de pages : 120
ISBN numérique : PDF : 978-2-89647-995-5
Prix suggéré : 17,95 $

Format : 12,5 x 20,5 cm | Parution le : 2012-09-13

Collection : Hors collection
Éditeur : Éditions Hurtubise inc.
Diffuseur : Au Canada - Distribution HMH inc.
Résumé : « Aujourd’hui, le 3 mai 1957, j’ai 19 ans. En me réveillant ce matin, je pense à ces milliers de kilomètres que j’ai parcourus depuis dix-huit mois et il me semble que j’ai vieilli d’un siècle. Après avoir vécu dans un camp de réfugiés durant deux mois en France, j’ai traversé l’Atlantique et me voilà rendue en Amérique du Nord, au Canada. Je suis immigrante dans un pays dont je ne connais ni les langues ni les coutumes, et je viens de passer l’hiver le plus froid et le plus solitaire de mon existence. […] Ici, à l’hôpital d’Arthabaska, j’ai la chance de m’arrêter et de déposer mon unique bagage, ma mémoire. […]
Mon travail consiste à prendre soin des nouveau-nés à la pouponnière, de minuit à huit heures, six jours sur sept. Parfois, je chante aux poupons les berceuses que tu me murmurais, il n’y a pas si longtemps. Et quand j’y pense, la nostalgie s’empare de moi et je pleure avec les bébés. »

Non, Éva Borocz n’est pas un canular. Oui, tout comme Agota Kristof, elle est Hongroise, a fui son pays en 1956 et écrit en français. Et oui, elle a un petit air de famille avec la grande auteure du Grand Cahier, autant dans sa physionomie que par son écriture sobre et sensible. Mais le parallèle s’arrête là où se sont séparées leurs routes : Kristof s’est exilée en Suisse, et Éva Borocz, au Québec. La première a été mondialement acclamée… et la seconde est encore une pure inconnue sur la scène littéraire.

Si l’histoire d’Éva est moins tragique que la trame du Grand Cahier, elle est tout aussi cruelle et déstabilisante. Ici, on ne parle pas de la guerre, mais d’un exil brutal et d’une intégration difficile. Mais notre héroïne est jeune et déterminée, et rien ne peut entamer son espoir d’une vie meilleure, d’un avenir radieux.

Découvrez le Québec des années 1950 comme si vous étiez, avec les yeux, les oreilles et la langue d’une attachante immigrante hongroise de 18 ans, Éva Borocz.

Genre : Récits biographiques

Lieu de publication : Montréal
 
Autres ouvrages de Éva Böröcz :

Bescherelle
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
FacebookTwitterInstagram
Ouvrages distribués par
Distribution HMH